Chargement en cours
Ma sélection

Lot 0 - Osias Beert L'Ancien, actif à Anvers (?) (1580 - 1624) - « Bouquet de fleurs » - [...]

Estimation : 25 000 € / 30 000 €

Adjugé 88 000 €


Résultats sans frais

Osias Beert L'Ancien, actif à Anvers (?) (1580 - 1624)
« Bouquet de fleurs »
Cuivre 22 x 18 cm (petites restaurations anciennes)

Beert compte parmi les précurseurs de la première génération de peintres de natures mortes, tenant une place équivalente à Anvers, où il est reçu maître en 1602, des Savery et
Bosschaert aux Pays-Bas hollandais. Connu pour ses tables de banquets, il a aussi réalisé des bouquets isolés ; deux d'entre eux sont actuellement exposés à la National Gallery de Londres.
Notre cuivre illustre un moment célèbre de l'histoire économique, la "tulipomanie". La montée des prix exorbitante des plantes à bulbes dans le premier tiers du XVIIème siècle en Flandres mena à la première bulle spéculative, puis à l'effondrement des cours en 1637 et à la ruine des investisseurs.
Au centre, l'une des fleurs les plus chères de l'époque, la tulipe "vice-roy", blanche striée de rouge, dont on rapporte qu'un seul bulbe se serait échangé contre 2500 florins de l'époque, une véritable fortune. Autour sont disposés cinq jonquilles, un crocus et d'autres tulipes rouges encore fermées, et un bleuet, symbole de pureté. Mais les fleurs ne sont belles que quelques instants. Comme la rose à gauche, elles fanent rapidement. Le papillon, animal éphémère par excellence, fait référence à la fragilité de notre existence. Il s'agit de symboles des "vanités" présents dans la plupart des natures mortes de cette époque. Tout aussi précieuse et luxueuse, la céramique chinoise Wan-Li blanche et bleue, à décor de feuilles, est posée sur l'entablement.
Nous remercions le professeur Fred Meijer d'avoir confirmé l'attribution de ce tableau par mail, sur photographie numérique, le 18 janvier 2019.

Expert: Cabinet Turquin

Demander plus d'information